La longue aventure de la création d’entreprise

Ça y est, c’est officiel, je suis travailleuse indépendante !
Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir qu’hier je suis allé faire mon immatriculation à la chambre des métiers et de l’artisanat…

Après pas moins de 9 mois de préparatifs (oui oui comme pour un bébé!), j’ai ENFIN mon numéro de SIRET !
Je vais donc pouvoir commencer mon activité à proprement parler…

Ces 9 derniers mois n’ont pas été de tout repos, je vais vous raconter mon aventure de créatrice d’entreprise qui se termine pour débuter ma nouvelle aventure de chef d’entreprise !

JUILLET 2015 : fin de mon CDD, inscription à pôle emploi

A la fin de mon congé parental, et donc de mon CDD, je suis allée m’inscrire en tant que demandeur d’emploi.
J’ai parlé de mon envie d’entreprendre à ma conseillère lors de notre premier rendez-vous. Sans me poser aucune question complémentaire, elle a sauté sur l’occasion pour passer mon dossier à un conseiller pour créateurs d’entreprise.
J’étais vraiment contente, et toute pleine d’enthousiasme que j’étais, j’ai attendu avec impatience ma convocation pour connaitre mon nouveau conseiller… (je l’attends encore d’ailleurs!)

AOUT 2015 à FÉVRIER 2016 : la longue traversée du désert

N’ayant pas de nouvelles de pôle emploi, j’ai décidé de prendre les devants et de faire une demande par mail d’inscription à une réunion d’information sur la création d’entreprise.
Et c’est comme cela que j’ai procédé pour toutes les réunions ou les formations qui m’intéressaient.
En 9 mois, je n’ai vu mon conseiller pôle emploi qu’une seule fois, à ma demande, et ce rendez-vous a été plus que décevant ! J’avais d’ailleurs écris un article à ce sujet…

Après avoir obtenu toutes les informations disponibles auprès de Pôle Emploi, j’ai entamé la longue phase de demandes de renseignements auprès des services (plus ou moins) compétents (URSSAF, RSI, Service des Impôts des Entreprise, Mairie, banques, assurances…) et je me suis tournée vers la Chambre des métiers et de l’artisanat pour assister à leur réunion d’information sur la micro-entreprise.

Après avoir vérifié avec la CMA que j’étais assimilée Artisan, je me suis inscrite au Stage de Préparation à l’Installation, stage obligatoire d’une semaine, qui coute la bagatelle de 230€…
Heureusement, il me restait des heures de CPF que j’ai pu utiliser pour demander une prise en charge des frais de formation par pôle emploi !

Pendant cette période, j’ai aussi réalisé mon plan financier (budget prévisionnel, plan de financement…), mon logo, mes premiers kits et mon planning marketing.
Début janvier, j’ai crée mes comptes sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Pinterest et plus récemment Twitter.

Ces 7 mois ont été très longs pour moi, et je dois avouer que je me suis sentie très seule ! Mais ça m’a permis de devenir plus autonome et organisée… Même si je l’étais déjà avant cette expérience!

DU 29 FÉVRIER AU 4 MARS 2016 : le SPI

Contre toutes attentes, j’ai trouvé ce stage très intéressant !
Bon, j’avoue que je suis une psychopathe et que j’adore crouler sous les informations, les papiers et les notes… J’étais donc dans mon élément pendant cette semaine.

Mon groupe était constitué de 19 autres personnes qui créent leur entreprises dans des domaines tous aussi différents que coiffeuse à domicile, serrurier, électricien, poseur de meubles de cuisine, paysagiste, charpentier, créatrice de bijoux, distillateur, femme de ménage pour les appartements en stations…

Les intervenants étaient assez intéressants, drôles ou carrément passionnants !

Ce stage m’a surtout permis de revenir sur tous les aspects de la gestion d’une entreprise : du financier, à la santé, en passant par la communication.

Le dernier jour de ce stage, je devais passer un entretien individuel avec un conseiller CMA pour faire le point et qu’il me donne mon attestation de fin de stage… Papier OBLIGATOIRE pour pouvoir réaliser son immatriculation.

LE 7 MARS 2016 : l’immatriculation à la CMA

J’ai opté pour le rendez vous individuel payant (77€ ça fait un peu mal quand même) pour être assistée par une conseillère de la CMA pendant mon immatriculation en micro-entreprise.

Et je peux maintenant dire que je ne le regrette pas du tout ! Le rendez-vous à duré 1h, la conseillère était très gentille et je suis repartie avec toutes mes attestations et mes numéros.
N’ayant pas une activité connue et précise, nous avons passé un temps fou à trouver mon numéro APE… Du coup je suis vraiment soulagée de ne pas avoir eu à le faire toute seule ! Au moins je suis certaine que mon dossier est complet et valide.

A PARTIR DU 8 MARS 2016 : dernières étapes et début de l’activité

Le plus dur est maintenant derrière moi, je suis maintenant considérée comme chef d’entreprise.

Mais maintenant que j’ai obtenu mon numéro de SIRET, il me reste encore beaucoup de choses à faire.
Je dois encore allez m’assurer, prendre une prévoyance, ouvrir un compte bancaire, souscrire à un service de téléphonie… Je dois aussi terminer les kits que j’ai commencé et rédiger mes fiches produits…
Et bien sûr créer et commander mes cartes de visites et mes flyers…

J’espère pouvoir ouvrir ma boutique ETSY lundi prochain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s